Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow GAELLE BUSWEL au CAFE DE LA DANSE (75)

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

GAELLE BUSWEL au CAFE DE LA DANSE (75) pdf print E-mail
Ecrit par Jerry T.  
lundi, 13 mars 2017
 

GAELLE BUSWEL
CAFE DE LA DANSE – PARIS (75)
Le 10 mars 2017

http://www.gaelle-buswel.fr

En ce 10 mars 2017, un des événements à ne pas rater se déroulait au Café de la Danse ! Caché dans une sombre allée, qui relie la fameuse rue de Lappe, lieu habituel des soirées animées parisiennes, proche de Bastille, et proche de la mythique Chapelle des Lombards. Autre lieu de référence du Blues de la capitale.

En ce vendredi soir donc, les embouteillages de fin de semaine m'ont fait rater le début de la première partie. Le duo LUX, une jeune chanteuse accompagnée par son guitariste, qui présentent leurs titres acoustiques, l'ambiance intimiste et la douceur se dégagent de leur répertoire des deux derniers morceaux que j'ai eu l'occasion de voir. C'est déjà le break, l'équipe technique s'active afin de préparer la scène pour le show à venir, l'objet de notre présence ici : la release du nouvel album de Gaelle Buswel, « New Day's Waiting », et le nouveau show qui l'accompagne !

Un membre de l'organisation de la soirée s'avance en premier sur scène, pour nous expliquer qu'à la suite d'un problème technique les musiciens vont devoir reprendre leurs balances devant nous avant de démarrer le concert. Chacun leur tour, Steve, Michaal, et Xavier viennent faire les niveaux de leurs instruments, et l'ambiance est unique à chaque nouvelle note ! Le public, très détendu, les encourage et déconne déjà avec les musiciens. Le show n'a pas démarré, mais le public est déjà acquis, ça promet de bonne choses pour ce qui suit !

La scène dans le noir, les premiers riffs de « Dreams Set Me Free » résonnent et c'est parti pour le show. Dès les premiers instants, on constate un gros travail sur les lights, beaucoup de couleurs et de beaux effets viennent mettre en lumière le travail musical du groupe. « Freedom Tonight », issue également du nouvel album, est très énergique et prouve une fois de plus l'approche sur le jeu de scène et la communication du groupe. C'est clairement une réussite, le public est très réceptif et entonne les refrains des ballades acoustiques des précédents albums avant même que Gaëlle ne les chante. Le partage est très intense, et ça se sent sur scène autant que dans le public.

Place au rock’n’roll, dans la lumière bleue, Michaal Benjeloun s'avance et balance le gros riff de « 25 Hours ». La température monte de quelques degrés instantanément. « Selfish Game » issue de l'album « Black to Blue » résonne à son tour dans l'enceinte du Café de la Danse. Toute la place est laissée à la guitare, c'est une nouvelle fois l'occasion d'apprécier les talents de soliste de Michaal. La scène est ensuite réinvestie sous une nouvelle forme, des chaises qui vont recevoir plusieurs musiciens en guests sur les prochains morceaux acoustiques nous rapprochent encore plus du groupe.

« New Day's Waiting », titre éponyme de l'album, est proposé sous une forme acoustique accompagné d'une section de musiciens jouant du violon et de la contrebasse. « No One Else » est ensuite interprété en trio acoustique avec des musiciens amis du groupe, venus tout droit de Marseille. « Makers of Love » est un superbe moment qui démarre assis avec les musiciens du groupe branchés sur des guitares acoustiques, puis Gaëlle fait chanter le public, avant de reprendre avec le groupe, debout, sur les riff en guitare électrique pour une fin de morceau explosive. « I'll be Fine » en guise de dernier morceau du live fait lever tout le Café de la Danse, l’énergie est incroyable jusqu'au bout. Le rappel évident ne se fait pas attendre, « Soldier Of Love » viens terminer ce grand moment en énergie et partage avec le public. On ne s'y trompe pas, l’actualité du groupe ne s’arrêtera pas à ça ! En attendant, « New Day's Waiting » est là, et le groupe part en tournée. Une tournée, qu'il ne faut pas rater !

Jerry T. – mars 2017