Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow MANITOBA HAL

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

MANITOBA HAL pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
mardi, 14 mars 2017
 

Live in Ghent
(Hal’s Kitchen – 2017)  
Durée 41’46 + 42’58 – 12 + 12 Titres

http://www.manitobahal.com    
 
Elevé au rang d’artiste international depuis une quinzaine d’années, Manitoba Hal est un des musiciens qui prouvent par l’exemple que l’on peut jouer un blues riche et sincère avec pour seul instrument un ukulélé et si sa grosse voix contraste quelque peu avec un instrument fragile en apparence, le Canadien n’a de cesse de proposer à son public des interprétations solides et un son puissant. Avec une quinzaine d’efforts à sa discographie personnelle, Manitoba Hal ne manque jamais d’arguments pour convaincre les plus difficiles et c’est lors d’un concert donné en Belgique il y a un an, au Missy Sippy Blues & Roots Club de Ghent, qu’il a immortalisé ce double album rassemblant pas moins de vingt-quatre titres parmi lesquels quelques pièces originales mais aussi un florilège de blues emprunté à Mississippi John Hurt, à Robert Johnson, à Bukka White ou encore à Tom Waits. Comme durant les nombreux concerts qu’il a pu donner en Amérique du Nord mais aussi en Australie et en Europe, Manitoba Hal parvient à trouver le son le plus adapté et le plus complet et se samplant lui-même pour en arriver à des harmonies parfaites, pleines de charme et de relief. Véritable érudit du blues doté d’une voix de baryton, l’artiste nous emmène exactement là où il le souhaite pendant près d’une heure et demie durant laquelle il revisite allègrement les classiques, de « Come On In My Kitchen » à « The Thrill Is Gone » en passant par « Baby Please Don’t Go », « St James Infirmary », « They’re Red Hot », « Built For Comfort » et autres « Key To The Highway » et « Who Do You Love ». Visiblement séduite, l’assistance applaudit copieusement et participe même à l’occasion comme sur cet épatant « Tastes Like Chicken » repris en chœur par un public plus que motivé. Avec son style très particulier et sa manière inspirée de jouer, Manitoba Hal fait parvient à faire sortir le ukulélé d’un tiroir un peu folklorique dans lequel certains le rangeaient un peu prématurément et à en faire un véritable instrument du blues avec lequel on peut vraiment proposer des riffs à la fois intenses et intelligemment construits ! La meilleure manière de s’en convaincre est assurément à l’intérieur de ce « Live In Ghent » …