Accueil du portail Zicazic.com


Zicazic on Twitter. Zicazic on Facebook.

Flux RSS ZICAZINE

Qu'est-ce que c'est ?




Accueil arrow VICIOUS STEEL

> MENU
 Accueil
 ----------------
 Chroniques CD's
 Concerts
 Interviews
 Dossiers
 ----------------

VICIOUS STEEL pdf print E-mail
Ecrit par Fred Delforge  
samedi, 11 mars 2017
 

When the sky is falling down
(Virgule Prod – 2017)  
Durée 42’34 – 11 Titres

http://www.virguleprod.com/vicious-steel/    
 
Ils font indiscutablement partie de ce qui est arrivé de mieux au blues roots français depuis que le genre existe et si leur musique semble directement rapportée des bayous de Louisiane, celui dans lequel ils chassent l’alligator et implorent le vaudou est toutefois plus proche du Marais Poitevin que de ceux du Sud des Etats Unis ! Formé en 2014 autour de Cyril Maguy et de Tim Coiffet, Vicious Steel n’a pas tardé à gagner la reconnaissance du public et des professionnels et après un changement de configuration à l’horizon 2016, le batteur Antoine Delavaud remplaçant alors Tim au sein du duo, c’est vers son altitude de croisière que le combo s’est installé, remportant brillamment le Challenge Blues Français en aout 2016 pour s’envoler en janvier de l’année suivante vers les States pour une participation à l’International Blues Challenge et quelques dates dans les clubs mythiques du Delta. A peine rentré de son escapade américaine, Vicious Steel nous présente un nouvel album dans lequel on retrouve quelques pièces déjà essayées sur le public étasunien, des titres sauvages découpés à l’emporte-pièce dans lesquels on retrouve ce son de guitare si particulier et cette voix hallucinée qui font de Cyril un musicien unique en son genre, cette frappe à la fois classieuse et sèche qui fait d’Antoine un des piliers essentiel de l’édifice. Quatre reprises choisies du côté de chez RL Burnside, Calvin Russel, Bo Diddley et Robert Johnson, un titre en Français qui conjugue habilement l’humour et les belles rimes, mais aussi et surtout des morceaux taillés sur mesure pour devenir des classiques à l’image d’un « Road Song » façonné maison pour se déboiter les cervicales ou d’un « Going Down To The River » particulièrement addictif avec son riff lancinant et ses bruits de chaines, il y à la de quoi s’en mettre plein les oreilles durant près de trois quarts d’heure de folie ponctués par des « Hellbound Train », des « Long Haired Doney », des « Last Fair Deal Gone Down » et des « Rats And Roaches ». Enregistré à l’ancienne avec un côté naturel qui force le respect et produit aux petits oignons de la première à la dernière note, « When The Sky Is Falling Down » est sans aucune contestation possible l’album qui fait de Vicious Steel un des groupes incontournables de la scène blues actuelle. Et comme si onze titres ne suffisaient pas encore, c’est en nous offrant en morceau caché l’adaptation débridée de « La Rue Principale », un titre des Colocs, que le duo referme un digipack qui a en prime le mérite d’être particulièrement bien décoré. L’album indispensable à emmener impérativement sur une ile déserte !